La Corée du Sud : la mise en oeuvre des mesures de réglementation de la crypto-monnaie

[AMICUS CURIAE] Le gouvernement sud-coréen a confirmé le mercredi 31 que les lignes directrices qui spécifient des mesures réglementaires de crypto-monnaie ont été mises en place.

Dans un document publié le 23 janvier, la Commission des services financiers (FSC) a établi un nouveau système de nom réel pour mettre fin au trading anonyme de cryptomonnaies. Les directives anti-blanchiment d’argent, préparées par l’Unité coréenne de renseignement financier, une division FSC, sont aussi annoncées pour toutes les banques traitant des comptes de crypto-monnaie à suivre. Ces mesures publiées sont pour but d’une diminution de transactions de crypto-monnaie exploitées pour des activités illégales, comme le crime, le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale.

Les investisseurs sont relativement optimistes à propos de la mise en œuvre des nouvelles règles. En revanche, le marché des monnaies virtuelles, plus tôt ce mois-ci, avait était sous pression suite à l’annonce du projet de cette loi. La baisse des prix du bitcoin le 11 janvier a mis en evidence. Finalement, Séoul a affirmé que les citoyens auraient bel et bien le droits d’échanger de la crypto-monnaie par le document mentionné ci-dessus.

Selon CryptoCompare, le mardi 27 janvier, les échanges sud-coréens de bitcoins représentent 4 % de toutes les échanges, par rapport à plus de 40 % libellés en yen japonais et à environ 30 % en dollars. Malgré ces proportions, les réglementations en Corée du Sud pourraient encore avoir un impact plus large en raison de la réaction émotionnelle du marché.

Related Posts