États-Unis : des distributeurs poursuivent des transformateurs de poulet pour collusion

[AMICUS CURIAE] Les fournisseurs d’aliments US Foods et Sysco ont intenté des poursuites séparées le 30 janvier [article de presse – en anglais] accusant de nombreux grands fournisseurs de volaille de collusion pour manipuler les prix de gros du poulet.

Les deux sociétés, qui sont les fournisseurs les plus importants de produits alimentaires aux restaurants américains dans le pays, ont allégué que les transformateurs de volaille, y compris Tyson Foods, Pride Pilgrim et Sanderson Farms, ont artificiellement limité les approvisionnements et gonflé les prix [article de presse – en anglais] pendant des années.

Les distributeurs alimentaires ont accusé les entreprises de volaille de manipuler des provisions de poulets à griller. Dans son affaire, US Foods a déclaré que les entreprises ont accepté de réduire l’approvisionnement de poulet illégalement par « … des coupes sans précédent au sommet de la chaîne d’approvisionnement en réduisant conjointement et collusoirement des troupeaux reproducteurs qui produisent des poulets finalement abattus pour la consommation de viande ».

Sysco et US Foods ont également accusé les transformateurs de manipuler artificiellement et gonfler les indices du Georgia Dock en utilisant des informations fournies par Agri Stats, une unité de Eli Lilly and Co. qui recueille des informations confidentielles sur les processeurs. Le Georgia Dock était l’un des principaux indices hebdomadaires de prix de gros des poulets, établi par une enquête sur les transformateurs de volaille opérant dans le pays.

Ces allégations ne sont pas nouvelles [article de presse – en anglais] : il s’agit du troisième procès intenté en moins de deux ans pour alléguer l’existence d’un vaste complot de fixation des prix du poulet. Les entreprises de volaille ont nié ces accusations. Les affaires, quant à elles, sont toujours pendantes.

Tyson a révélé que le procureur général de la Floride a déjà enquêté sur ces allégations [article de presse – en anglais]. Une enquête de la Securities and Exchange Commission des États-Unis [site officiel – en anglais] a pris fin sans aucune recommandation d’une mesure d’exécution contre Tyson, divulguée par la société dans une lettre l’année dernière.

Un porte-parole de Pilgrim a déclaré : « Pilgrim croit que l’affaire est complètement sans fondement. Nous sommes impatients de défendre nos intérêts par le biais du processus légal approprié. ». « Les plaintes subséquentes comme celles-ci sont courantes dans les litiges antitrust », a déclaré le porte-parole de Tyson [article de presse – en anglais], Gary Mickelson. « De telles plaintes ne changent pas notre position que les accusations sont sans fondement. »

Related Posts